Séance au seuil : qu’est-ce que c’est et comment s’y mettre ?

0
53

La séance au seuil est une toute nouvelle manière de faire du sport pour se garder en forme. C’est une activité très bonne pour le cœur. Bien appréciée par les joggeurs, professionnels comme amateurs, cette séance au seuil comporte plusieurs spécificités. Pourquoi une séance au seuil ? Comment se pratique cette activité sportive ? Découvrez tout dans ce dossier de présentation. 

Qu’est-ce que la séance au seuil ? 

Séance au seuil  5 séances de seuil pour gagner en puissance technique et vitesse

La séance au seuil est un entrainement qui consiste à faire du footing en démarrant avec un échauffement qui dure environ dix minutes. Ensuite ; il s’agit de courir jusqu’à essoufflement pendant un quart d’heure avant de récupérer pendant cinq minutes. Dans une expression tout à fait innocente, Jourdain qualifia cet entrainement de « sortie au seuil ». 

À quel seuil ? 

Courir au seuil c’est pénétrer dans ce que l’on appelle « l’anaérobie ». En effet, pour expliquer ce jargon, il faut comprendre qu’arriver à une intensité faible du seuil, les muscles du corps sont en mesure de bruler suffisamment de glucose grâce à l’oxygène emmagasiné. Ce phénomène permet ensuite d’avoir du CO2. Le H2O et le CO2 combinés provoquent la glycolyse aérobie. 

Une fois que l’oxygène manque, le glucose devient un acide lactique. Cet acide peut s’évacuer par la voie pulmonaire si le rythme respiratoire augmente. Le seuil lactique est alors semblable au seuil de l’essoufflement au cours d’une activité physique. 

Les percepteurs ventilatoires 

Lorsqu’on prend l’exemple du cyclisme, on remarque la concentration de l’effort dans une masse musculaire moins volumineuse qu’à la marche. Le phénomène du seuil lactique s’observe moins au niveau des muscles d’un cycliste qu’au niveau de ceux d’un joggeur. L’on a moins de douleur au niveau des cuisses, mais le rythme respiratoire augmente. 

Comment courir au seuil ? 

Séance au seuil  Courir 5 km - 4 semaines (savoir courir 20 min) | Kalenji

Pour courir au seuil, il faut suivre des indications techniques bien précises. La dynamisation du seuil se fait en courant à 90 % de la réserve cardiaque ainsi qu’à 90 % du VMA. Tout ceci se fait en 2 à 4 sessions qui doivent durer environ 6 à 8 minutes. Une fois que le seuil est atteint, la glycolyse anaérobie augmente considérablement et l’acide lactique se condense. Avec un tel procédé, la durée de l’exercice est bien limitée. Surtout avec l’inconfort que produit l’acide dans l’organisme, vous n’avez pas d’autre choix que de vous en arrêter là. 

Pourquoi faire une séance au seuil ? 

Le dépassement du seuil avec une vitesse supérieure à celle d’un voisin permet de moins fatiguer les muscles qui contribuent à la respiration, mais aussi on réussit à faire une économie de glucose. L’avantage c’est de pouvoir faire un entrainement à une forte intensité pour réussir une performance avec une moindre vitesse. 

Les types de seuils

Il existe plusieurs types de seuils. Nous avons le seuil aérobie ou le seuil de « l’apparition de l’acide lactique. Ce seuil se trouve à 60 % du VMA. Dans une zone inférieure à celle-là, il est tout à fait possible de respirer normalement. Par contre à partir de 70 % de votre VMA (vitesse maximale aérobie) il s’agit d’une zone de transition. À ce stade, il est possible de parler, mais impossible de chanter. 

À 80 % de la VMA, la production de l’acide lactique est grande et il devient impossible à l’organisme de le recycler. L’acide est à présent très intense dans le sang. L’essoufflement se fait ressentir et il est quasi impossible de parler. Même si vous y arrivez, vous ne pouvez pas sortir plus de six mots. À 90 % du seuil on peut dire que votre exercice est au seuil et donc qualifié de “très dur”. 

En guise de rappel, le niveau du seuil est variable en fonction de l’entrainement que vous avez. Il est alors conseillé de faire des entrainements autour du seuil pour maintenir une certaine stabilité. C’est un exercice qui peut se percevoir comme un défi que l’on se lance à soi-même. Il faut travailler sans cesse pour avoir une meilleure performance. Plus l’entrainement est dur, plus vos performances en temps réel s’améliorent. 

Le seuil et ses impacts sanitaires 

Comment utiliser votre smartphone pour mieux courir -

Il est préférable de commencer son entrainement avec une aisance respiratoire. Ne pas bondir spontanément à un seuil élevé. Faites en sorte qu’au début, l’intensité puisse vous permettre de parler même si vous ne pouvez pas chanter. Forcer alors qu’on n’est qu’au début pourrait s’avérer nocif pour la santé. Il vaut mieux y aller tout doucement. 

En somme, il faut retenir que le seuil est un exercice intense, mais qui produit pour le corps un excellent résultat. Il permet de s’améliorer et de parvenir à de meilleures performances. Nous vous recommandons cette approche sportive qui n’est cependant pas encore bien connue du public sportif. Essayez le seuil un dimanche matin et vous en verrez les avantages pour le maintien du niveau de performance. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here